Nom du collaborateur HUG responsable Laurence Toutous Trellu, ,
Département, service Service de dermatologie, HUG / /
e-mail laurence.trellu@hcuge.ch, ,
Pays collaborateur Mozambique
Nom du médecin collaborateur Matthew Coldiron, Jean Paul Kimenyi, Lucas Molfino
Département, service, unité Epicentre- Médecins sans frontières / Médicos Sem Frontereiras / Médicos sem fronteiras
Institution Médecins sans frontières / Médecins sans frontières Suisse / Médecins sans frontières Suisse
e-mail mcoldiron@icentre.msf.org, MSFCH-Maputo-epidemio@geneva.msf.org, msfch-maputo-medco@geneva.msf.org
Date de début 01/10/2015
Date de fin 01/04/2017
Le sarcome de kaposi est rencontré sous une forme endémique dans plusieurs pays d'Afrique et est responsable d'une lourde morbidité et mortalité. L'infection VIH exacerbe l'expression de ce cancer qui est associé à l'Herpès virus 8 (HHV8). Le traitement est difficile, dans les formes étendues nécessite des chimiothérapies. Peu de programmes clairs ou guidelines internationaux sont établis pour des pays aux ressources limitées en grande partie en raison des coûts de ces traitements.
Nous proposons d'introduire une des ligne moderne de chimiothérapie, au centro de Referencia de Alto-Maé à Maputo, centre du Mozambique soutenu par MSF-CH pour le suivi des personnes VIH+. L'idée est de remplacer la chimiothérapie ancienne de doxorubicine, bléomycine, vincristine (ABV) par de la doxorubicine liposomale (PLD). Cette monochimiothérapie a été évaluée dans plusieurs études cliniques comme étant moins toxique et plus efficace mais n'est pas utilisée dans ce pays en raison de son coût. Nous proposons donc son implémentation par le biais d'une étude de faisabilité évaluant son efficacité et sa tolérance dans le contexte de ce centre MSF.